Chercher le vent
  • Éditeur québécois

La paix a son prix, et il faut parfois brûler les ponts. Il y a déjà longtemps que Jack vit sans Monica. Longtemps aussi que Jack vit sans Jack, un peu. Après des années sous silence, la trêve est toutefois rompue lorsque Tristan, le frère cadet de Monica, réapparaît dans l’existence de Jack. Car on a beau enterrer les souvenirs, l’érosion fait son travail. Tristan entraîne alors Jack sur la route, la route sans destination, simplement parce qu’il faut bouger, parce qu’il faut prêter ses voiles au hasard. La route où ils feront la rencontre de Nuna, cette jeune femme dont les regards affolent tous les compas. Mais les triangles sont des objets contondants, et le désir, un combustible dangereux. Guillaume Vigneault prouve dans ce deuxième roman combien il a le don de traduire les subtils climats du cœur. Dans une prose élégante et mesurée, il continue de brosser ici le portrait d’une génération, d’une façon d’aimer et de se quitter qui lui appartient en propre. « Un roman à travers lequel, en mêlant aux ingrédients poivrés du romantisme moderne une pointe liquoreuse de sentimentalisme, l’auteur confirme son indéniable doigté dans l’art de réussir les plus savoureux cocktails. » Bernard Le Saux, Figaro Magazine